Le Groupe

Edito : Le bleu du petit matin sonne le glas d'une soirée encore une fois arrosée plus que de raison. Les cadavres de bières et le mien jonchent le sol. Combora n'est pour l'heure qu'un néant à l'égard de l'infini... Soudain, le silence est brisé par quelques notes de guitare, Marco vient de me sortir de ma torpeur, la mélodie du soleil de Yanesh hante sans cesse mon cerveau apathique, mêlée au rythme lancinant du pic vert annihilant toute forme de plaisir de l'instant. Il manque en revanche l'étincelle à ce bigbang émotionnel. Elle était là, à portée de main. Je l'avais bêtement ignorée. Pierrot nous rejoint. Le néant devient tout.
Combora est éclos...
D'Ju

La Démarrante

C'est notre espace de création et d'expression...